Le logement pour tous doit être au cœur de la conférence de consensus

27 novembre 2017

Depuis plusieurs mois, le Parti socialiste appelle à la convocation d’une réunion nationale pour le logement et l’habitat pour sortir de la crise provoquée par la « stratégie logement » du gouvernement Macron-Philippe.

Il ne peut donc que se féliciter du fait que le Président de la République ait enfin accepté, devant les maires de France, de convoquer une conférence du consensus qui devrait permette une concertation en amont du projet de loi sur le logement annoncé pour le début de l’année prochaine. Pour le Parti socialiste, cette réunion devra associer l’État, les collectivités territoriales, les acteurs du logement et s’appuyer sur la participation des habitants pour déterminer le meilleur chemin pour concilier construction de logements, qualité de l’habitat et baisse des loyers.

Afin de préparer au mieux ce rendez-vous, le Parti socialiste demande au gouvernement de faire preuve de sagesse à propos de l’article 52 du projet de loi de Finances. Celui-ci est à l’origine d’une tension sans précédent avec les organismes HLM qui devraient se voir ponctionner de 1,5 milliards d’euros, réduisant d’autant leur capacité à construire, entretenir ou rénover leur parc de logement, notamment pour permettre la réhabilitation thermique des bâtiments indispensable pour atteindre les objectifs de la loi de transition écologique.

Des propositions ont été formulées par l’Union sociale de l’Habitat à l’occasion de l’examen du PLF 2018 au Sénat. Le Parti socialiste invite le gouvernement à les étudier favorablement en signe d’apaisement avant la Conférence de consensus. La bataille du « logement pour tous » réclame la mobilisation de tous, en particulier celle des collectivités locales et des organismes HLM, qui contribuent à la création de 1 logement sur 4 dans notre pays.