Mettre l’égalité femmes-hommes et la conciliation de la vie professionnelle et personnelle au cœur de la loi de programmation militaire (LPM)

30 mai 2018

La loi de programmation militaire (LPM) vient d’être adoptée par le Sénat.

Le Parti socialiste se félicite de l’adoption des amendements socialistes qui sont venus enrichir le texte d’origine, en particulier sur l’égalité femmes-hommes et l’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle. Les parents d’un enfant gravement malade pourront dorénavant être affectés temporairement à des emplois à horaires stables pour s’occuper de leurs enfants sans renoncer à leur carrière. La diversification des offres de garde d’enfants au sein du ministère des Armées sera plus adaptée aux horaires souvent atypiques des militaires.

Notre armée est récemment devenue la deuxième la plus féminisée en Europe, et c’est une fierté pour la France et les Français. Pourtant, de récents témoignages de victimes au sein de l’école Saint-Cyr nous ont rappelé que les violences sexistes et sexuelles touchent l’ensemble de notre société. Nous avons obtenu que les femmes militaires enceintes puissent porter des uniformes adaptés à toute la période de leur grossesse. Obtenu aussi qu’une politique volontariste de sensibilisation et d’éradication des violences sexistes et sexuelles soit mise en place.

À travers ces amendements, c’est un nouveau modèle de société que nous portons, où chacun doit pouvoir s’épanouir dans sa vie professionnelle et personnelle. Nous voulons d’une société où chaque individu trouve sa place, quels que soient son genre, ses origines, son orientation sexuelle, son parcours professionnel et ses choix de vie. Les socialistes portent cette vision d’une société inclusive et riche de sa diversité, où les femmes et les hommes sont égaux, dans chaque combat politique et chaque texte de loi.