Mise en cause d’un ancien dirigeant du MJS : condamnation univoque des actes évoqués et soutien inconditionnel aux victimes

14 novembre 2017

C’est avec stupéfaction que le Parti socialiste a pris connaissance des faits dramatiques évoqués dans l’article du journal Libération, daté du 15 novembre.

Ces témoignages qui accusent un ancien président du MJS d’harcèlements sexuels et d’agressions sexuelles à l’encontre de jeunes femmes, militantes du mouvement de jeunesse, sont d’une extrême gravité. Ils ne sauraient rester sans suites judiciaires adéquates.

Mobilisé de longue date dans le combat contre les violences faites aux Femmes, le Parti socialiste salue le courage dont ont fait preuve ces femmes pour dénoncer des faits qui devront désormais être qualifiés par la justice.

Alors que s’affirme depuis plusieurs semaines une dynamique de libération de la parole des Femmes, plus que jamais, en tant qu’organisation politique féministe, nous affirmons notre détermination à lutter inconditionnellement contre toutes les violences faites aux Femmes.

Le Parti socialiste sera intransigeant dans ce combat et sera aux côtés de toutes les victimes.