Le Parti socialiste condamne les violences en Catalogne et soutient une solution négociée

01 octobre 2017
Depuis l’ouverture ce matin du référendum d’autodétermination de la Catalogne, organisé par les autorités catalanes mais interdit par le gouvernement espagnol sur décision de la Cour constitutionnelle, les opérations de vote sont le lieu de scènes de violence inacceptables. Selon les sources, le nombre de blessés lors de heurts avec les policiers anti-émeute, varie de 100 à plus de 300.
Le Parti socialiste condamne ses violences et appelle à leur arrêt immédiat. Le nationalisme du gouvernement catalan ne peut continuer d’avancer à marche forcée vers son autodétermination et le gouvernement central madrilène du Parti populaire au pouvoir ne peut persister durablement sur une ligne d’intransigeance totale.
Le Parti socialiste soutient le PSOE qui, y compris dans sa composante catalane, demande à ce qu’une solution négociée entre toutes les parties soit trouvée. C’est le seul chemin pour sortir d’une situation qui, depuis 2010, n’a cessé de se dégrader.