Le Parti socialiste salue la mémoire d’Helmut Kohl

16 juin 2017

Avec le décès de l’ancien Chancelier chrétien-démocrate Helmut Kohl, c’est une page de l’histoire de l’Allemagne qui se tourne, mais aussi un chapitre de l’histoire de l’Europe et des relations franco-allemandes.

Le long « règne » de ce géant de la droite allemande fut celui de tous les rapprochements. Son amitié profonde pour Francois Mitterrand a donné à la relation franco-allemande une dimension fraternelle. Chacun gardera en mémoire l’image des deux hommes d’Etat se donnant la main à Verdun en hommage aux morts de la Grande Guerre, ni l’émotion du Chancelier à la mort du Président.

Continuant le travail engagé par Willy Brandt, Helmut Kohl fut avant tout l’homme de la réunification de l’Allemagne. Un immense défi pour un peuple et pour un continent séparé en deux pendant tant d’années.

Il était de ces figures qui s’engagent, se méfiant des égoïsmes nationaux, parce qu’ils veulent faire réussir le rêve européen.

Le Parti socialiste adresse ses condoléances au peuple allemand. Il renouvelle son engagement total pour une Europe unie, forte et sociale capable d’affronter les défis qui s’annoncent en préférant la solidarité au nationalisme.