Réaction du Parti socialiste au scandale Lactalis

12 janvier 2018
Le scandale de la présence de salmonelles dans des produits Lactalis pour bébés démontre une nouvelle fois les graves défaillances dans l’organisation actuelle du secteur agroalimentaire en matière de sécurité alimentaire et sanitaire.
Le Parti socialiste condamne les agissements d’acteurs irresponsables qui mettent en péril la crédibilité de toute une filière française non seulement dans notre pays mais aussi à l’étranger. Au-delà des conséquences sur la santé des consommateurs, de telles dérives, motivées d’abord par l’appât du gain, portent atteinte à l’économie du secteur et peuvent avoir des impacts dramatiques sur l’emploi.
C’est pourquoi, au-delà du silence du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation totalement absent des dossiers dont il est responsable, le Parti socialiste dénonce l’atonie générale du Gouvernement qui n’a réagi que par la voix du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, un des principaux responsables de la baisse des effectifs du contrôle vétérinaire lorsqu’il était ministre de l’Agriculture. Il demande au Gouvernement un débat national sur la place, l’organisation et le fonctionnement des services vétérinaires qui sont les seuls garants de la sécurité alimentaire des Français. L’Etat doit retrouver son rôle.
Le Parti socialiste demande au Premier ministre, par delà les discours des États-généraux de l’alimentation, de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire et sanitaire de tous les Français.