Signez l’appel : Non à une Culture supplément d’âme !

Signez l’appel : Non à une Culture supplément d’âme !

ÇA PASSERA PAS !

Non à une Culture supplément d’âme !

La culture est le fondement et le ferment de la démocratie. Parce qu’elle définit l’identité de chacun dans sa relation à l’autre, elle a toujours été placée au cœur de notre projet républicain.

Face aux dérives populistes, identitaires et extrémistes, qui envahissent le débat et l’espace publics, largement véhiculées par les candidats de la droite et de l’extrême-droite qui souhaitent revenir ou arriver au pouvoir, nous tenons à réaffirmer que la Culture, notre Culture, dans ce qu’elle est et ce qu’elle a de magnifique, concentrée de valeurs universalistes, d’expressions et de représentations qui ont infusé à travers les siècles et les territoires de notre pays, d’apports ininterrompus de tous ceux qui sont venus le peupler et s’y installer, doit être défendue avec force et détermination.

C’est elle qui est ciblée par les terroristes qui tuent des dessinateurs caricaturistes, des amoureux de musique dans un concert au Bataclan, sur des terrasses de l’Est Parisien ou sur une promenade à Nice, des juifs parce que juifs au pays de Zola, un prêtre dans son église, détruisent des trésors archéologiques patrimoines de l’humanité, brûlent des livres, interdisent des poèmes, des films, des chants et des musiques.

C’est elle qui est ciblée de plus en plus fréquemment par les intolérants qui saccagent des œuvres d’art et des expositions ou empêchent des représentations au nom de leurs idéologie d’exclusion, en France, en Europe, et dans le monde, c’est elle qui est censurée par des Maires comme celui de Béziers.

Nous réaffirmons que c’est par la Culture que nous devons répondre, par la Création, par l’Art, tous les Arts, la défense de notre patrimoine, de tous nos patrimoines.

Plus généralement, nous pensons que nous devons être capable de redonner du sens à la politique par la culture, plus que par l’énoncé sans âme de chiffres et de statistiques économiques.

Dans ce moment, où le lien social se délite, où un nombre grandissant de nos concitoyens vit dans la précarité, où la tentation éternelle d’accuser l’autre de ses difficultés de vivre envahit l’espace social et politique, s’émerveiller au plus profond de soi, mais comme tant d’autres, devant la poésie du monde, devant une peinture, être bouleversé par un film dans l’obscurité d’une salle, reprendre en coeur par milliers un refrain d’une chanson dans un concert, prendre plaisir à déguster les mots d’un auteur d’il y a plusieurs siècles ou d’un de ses contemporains, par la lecture ou pendant une représentation théâtrale, danser sur des rythmes et des musique qui viennent de tous les continents et de tous les temps, voilà ce qui est l’antidote à la barbarie, à la haine, à l’obscurantisme et à l’ignorance, engrais des moissons de poison.

Oui, aujourd’hui plus que jamais, parce que nous traversons des crises multiples : terroriste, économique, civique, la Culture n’est pas un supplément d’âme, c’est notre âme.

Nous devons confirmer la place à la culture dans le projet républicain, nous devons être capables de la valoriser, de lui redonner toute sa force, son rayonnement, sa capacité dynamique d’émancipation, d’évocation, de sublimation, d’entrainement, d’utopie, de contestation, de partage d’émotions sans nul autre pareil. Avec elle, par l’éducation artistique et culturelle, c’est le savoir, l’intelligence, la conscience, que nous opposons aux populismes qui se nourrissent de l’ignorance et du simplisme.

Nous voulons construire l’avenir avec les artistes, les chercheurs, les savants, les 
poètes,   les   universitaires,   les autodidactes, art-streeters et  académiciens, comédiens, plasticiens, cinéastes, vidéastes, auteurs,  chorégraphes, créateurs de
 toutes formes et de toutes matières.

La bataille culturelle pour les valeurs de la Républiques doit donc être aussi un combat de la République pour la culture.

Et ça, pour nous, ça ne passera pas !

ASCHIERI Michèle, BAGUELIN Sylvie, BARO DELORME Denise, BENGUIGUI Catherine, BENSABER Sheherazade, BLAIS Pierrette, BLE Appoline, BOUILLE Marie Odile, BOURRAGNA Aicha, CLERY Camille, CONSTANT Emmanuel, GOMA Raphael, GUIDONI Jean Paul , HEBERT Laurent, LABARRE Ester, LAURET Jean Marc, LEBONNOIS Marine, LEVESQUE Sylvie, LUBERNE François, MAGASSI Arouna, MEUNIER Murielle, MINSEBELE Georges, MOINDJIE Sandi, MONTESANTOS Jennifer, PRETRE Michèle, PROSPERI Brigitte, QUIGNARD Laure, RATA Jean Pierre, RIGHESCHI Daniel, RIGHESCHI Sandrine, RIGHESCHI Violette, ROBERT Sylvie, ROCH Geneviève, ROULY Nicolas, RUTILI Yan,THOMAS Damien, TISON Vincent, TRIGANCE Hadrien, ZANA VICTOR Jacqueline

VOUS AUSSI, SIGNEZ L’APPEL !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Partagez et diffusez