Signez l’appel : Non au sacrifice des services publics et à la remise en cause de la croissance

Signez l’appel : Non au sacrifice des services publics et à la remise en cause de la croissance

ÇA NE PASSERA PAS !

Non au sacrifice des services publics et à la remise en cause de la croissance

Pour la droite en 2017, il faut à tout prix trancher dans le vif des dépenses publiques. Et pour cela, elle est prête à tous les sacrifices : pas moins de 100 milliards d’euros de baisse de financement des services publics !

Attaquer les déficits sans nuance comme le veut la droite, c’est sabrer notre protection sociale : allocations chômages dégressives, travaux d’intérêts généraux pour les bénéficiaires du RSA, report de l’âge de départ à la retraite, baisse des remboursements de médicaments, suppression du tiers payants…

Ce projet inégalitaire va également provoquer un choc récessif pour notre pays ! Car 100 milliards d’euros, c’est pas moins de 5% du PIB, c’est à dire autant de revenus en moins pour les entreprises du bâtiment, les travaux publics…, ce qui signifie autant de salaires en moins pour les ouvriers, les employés, fonctionnaires… Et par conséquent une activité économique – et une croissance – nettement moindre ! Voilà les conséquences du programme de « Les Républicains ».

Cette méthode austéritaire visant à faire descendre à 50% du PIB les dépenses publiques, la droite l’a déjà appliquée: par la réforme générale des politiques publiques (RGPP), le gouvernement Sarkozy a cessé de remplacer un fonctionnaire sur deux lors des départs à la retraite.

Et avec quel résultat sur la dette ? 600 milliards d’euros de hausse en 5 ans (soit près d’un tiers de la dette publique Française) ! Avec ce bilan catastrophique, Nicolas Sarkozy a fait plonger notre pays dans la crise.

En vérité, l’objectif de la droite n’est pas de redresser le pays, mais d’appauvrir l’Etat social en baissant les impôts des plus riches. Suppression de l’ISF, mise en place d’une imposition plus favorable aux revenus financiers, tout est prévu pour privilégier la rente : c’est le contre-choc fiscal à 25 milliards d’euros que promet la droite !

Rassemblons-nous pour dire NON !

Ces propositions de la droite, ça ne passera pas !

ARBEZ JEROME, AUFRERE-PRIVEL REMI, AUGIER FLORENCE, AYLAGAS PIERRE, BEDOURET PATRICE, BEGUIN YVES, BELMIHOUD AMELLE, BOUILLE MARIE-ODILE, BRICOUT JEAN-LOUIS, BRUN CLAUDE, BRUNEAU NATHALIE, CHATAIN MARIE-THERESE, CHRISTOPHE MICHELE, COURJAUD MARTINE, DELCOURTE ARNAUD, DUMAS WILLIAM, ELSHOUD VERONIQUE, ESCUDIE JEAN-LUC, FERRAN DAVID, GADET LOUIS, GIRARD PHILIPPE-R., GUERLAVAIS MICHEL, GUIBERT VINCENT, GUILLOPE COLETTE, HONDAGNEU FRANCOISE, ITASSE ROGER, JACQUEMOT EDITH, JASMIN VERONIQUE, JASMIN MURIEL, LAUDE JEAN MARIE, LE DISSEZ VIVIANE, LOUTOUFI MOUNIYAT, MENARES JUAN, PETAUTON MICHELE, RAFFIN PATRICK, SANGUIN MARCEL, VALLOT FRANCOIS, VELY CHRISTIAN, VOVOR STEPHANIE, WEILL PIERRE-ALAIN, ZEBIR FLORE, FATMA-ZOHRA

VOUS AUSSI, SIGNEZ L’APPEL !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Partagez et diffusez