Le sort de la Nouvelle-Calédonie mérite mieux qu’une querelle d’égos…

09 octobre 2017
Depuis quelques jours, une joute verbale se déroule sur les réseaux sociaux en réaction à l’annonce de la démission de Jean-Luc Mélenchon de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie. Ce dernier s’oppose à la nomination de Manuel Valls à sa tête.
Le Parti socialiste tient à dénoncer cette polémique dont le leader de la France insoumise est à l’origine. Le référendum d’autodétermination est un sujet majeur pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Il est regrettable qu’il soit instrumentalisé au profit d’un calcul personnel.
Le Parti socialiste appelle à la responsabilité de tous les acteurs politiques afin de ne pas compromettre un processus complexe qui est l’aboutissement de plusieurs décennies de travail, notamment engagé par la gauche, avec tous les partenaires de Nouvelle Calédonie.
La Nouvelle-Calédonie ne doit être, en aucun cas, le théâtre d’une querelle d’egos, irrespectueuse et irresponsable au regard de l’histoire de ce territoire