SYRIE : le Parti socialiste s’associe au rassemblement « Ensemble pour la Syrie libre »

17 mars 2018

Le peuple syrien vient d’entrer dans la huitième année d’un conflit particulièrement meurtrier et destructeur. Depuis mars 2011, ce sont plus de 500 000 personnes qui ont été tuées ou sont comptées comme disparues. Si plus de 5 millions de Syriens ont dû fuir leur pays, ils sont peu à revenir malgré la défaite du groupe terroriste Daech.
Face à ce drame insoutenable, le Parti socialiste exprime sa profonde tristesse auprès du peuple syrien, victime des jeux d’alliances régionales et internationales, ainsi que de l’impuissance de l’ONU.

Aujourd’hui, comme avant à Homs ou Alep, le régime tyrannique de Bachar el-Assad encercle et bombarde – y compris à l’arme chimique – les populations civiles de la Ghouta orientale mais aussi d’autres provinces et localités. Le long de la frontière turque, il laisse la Turquie intervenir directement. Alliée à des groupes proches d’al-Qaida, la Turquie est à l’offensive contre les populations locales – kurdes ou non – et les forces armées qu’elles ont constituées.  Rappelons que celles-ci furent les principales alliées terrestres de la Coalition internationale, donc de la France, contre Daech.

Le Parti socialiste tient à rendre hommage aux forces civiles et démocratiques syriennes et les assure de sa solidarité. Il salue particulièrement l’action humanitaire courageuse menée par les Casques blancs pour secourir les populations civiles abandonnées.

C’est au nom de la souffrance du peuple syrien, de l’espoir qu’ait lieu un jour la transition politique vers une Syrie libre et démocratique conformément à la résolution de l’ONU de décembre 2015, et parce qu’il y a une urgence humanitaire à appliquer la résolution du 24 février 2018 pour un cessez-le-feu « sans délai », que le Parti socialiste s’associe à la marche annuelle « Ensemble pour la Syrie libre ». Celle-ci partira dimanche 18 mars 2018 à partir de 16 heures depuis la place du Châtelet, et il appelle les militant.e.s à se joindre à cet hommage de solidarité.