Vote des adhérentes et des adhérents du Parti socialiste : une mobilisation importante qui dit l’espoir et un résultat clair qui oblige

16 mars 2018

Au printemps dernier, le Parti socialiste a vécu une grave défaite collective. Dès lors, il était impératif de proposer aux militantes et militants un chemin et une méthode pour se refonder. Cette Refondation a débuté dès l’automne dernier avec de nombreux débats dans les sections et des votes militants. Le scrutin du 15 mars constitue une étape essentielle de cette entreprise.

Hier, 37 014 adhérents et adhérentes se sont déplacés. Cette mobilisation est le signe d’un espoir. Un espoir maintes fois mis au défi dans la longue histoire du mouvement socialiste, mais un espoir persistant. Celui que les camarades socialistes portent en leur parti qui, en responsabilité ou dans l’opposition, à l’échelle nationale ou dans la proximité des territoires, continue de défendre les valeurs de solidarité et de progrès.
Aujourd’hui, les résultats sont clairs et incontestés. Si les quatre premiers signataires ont su mener une campagne à la fois digne et engagée, c’est le texte « Socialistes, le chemin de la renaissance » conduit par Olivier Faure qui arrive largement en tête avec 48,56 % des suffrages exprimés. L’équipe « Cher.e.s camarades » de Stéphane Le Foll est deuxième avec 26,10 %, suivi du texte « L’union et l’espoir » d’Emmanuel Maurel avec 18,98 % et de « Un progrès partagé pour faire gagner la gauche » de Luc Carvounas avec 6,36 %.

Demain, nous devrons être à la hauteur de cet espoir. Tout nous y oblige, collectivement et individuellement. Collectivement, car nos divisions doivent disparaître et nous devons aller vers ce qui a déjà fait notre force et notre singularité : travailler ensemble au service des Français et des Françaises. Individuellement, car nous sommes, chacun et chacune, les garants du respect de ces hommes et de ces femmes qui mettent leurs convictions les plus profondes entre les mains du Parti socialiste et qui se mobilisent en son sein.

Le Parti socialiste se refonde et se tourne vers l’avenir. Cet avenir, il commence avec ses militantes et ses militants.