60 000 postes dans l’éducation : engagement tenu !

22 septembre 2016

Le Parti socialiste se félicite que l’engagement du président de la République devant les Français de créer 60 000 postes dans l’éducation soit tenu.

L’éducation est redevenue, et de loin, le premier budget de la Nation. Le projet de loi de finances 2017 conforte cette ambition pour les élèves avec la création de 12 842 postes dans l’Education qui s’ajoutent aux 47 158 postes créés à ce jour. Ainsi, entre les rentrées 2012 et 2017, 54 000 postes auront été créés dans l’Education nationale, 5 000 postes dans l’Enseignement supérieur et 1 000 dans l’Enseignement agricole.

Ce bilan contraste avec la suppression de 80 000 postes décidés par Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2012 qui s’était traduite par des fermetures d’écoles, des classes surchargées, des enseignants absents jamais remplacés et l’aggravation de l’échec scolaire.

Priorité des socialistes car elle est ce qui rend tout possible, l’école primaire publique a vu depuis 2012 la création de 23 639 postes. Cela a permis de mettre en œuvre la Refondation de l’école, notamment à travers l’accueil des enfants de moins de 3 ans qui est une condition de la réussite scolaire pour de nombreuses familles, ou la réforme de l’éducation prioritaire qui permet de donner davantage de moyens aux élèves qui en ont le plus besoin.

Ces postes supplémentaires ont enfin permis de réinstaller la formation des enseignants, sacrifiée au nom de l’austérité par Nicolas Sarkozy, parce que nous sommes convaincus que le niveau de compétence des enseignants est le gage in fine de la qualité de notre système scolaire.

Cet effort doit être prolongé, la Refondation s’inscrivant nécessairement dans la durée. Le programme du parti Les Républicains, qui veut défaire brutalement tout ce qui a été engagé depuis 2012 et qui conduirait au blocage du service public d’éducation, est à ce titre particulièrement dangereux et porteur d’une grande régression éducative.