À la Toussaint, le gouvernement enterre ses promesses pour la santé !

31 octobre 2018

Ce matin, sur RMC/BFMTV, la ministre de la Santé a porté un nouveau coup à l’hôpital public, en annonçant à la radio que les 415 millions d’euros de crédits promis au dégel pour soulager les hôpitaux seraient « rendus si les engagements sont tenus ».

Cet état d’esprit n’est pas respectueux du système hospitalier français, qui serait donc, si l’on suit le raisonnement de la ministre, un enfant gâté et dépensier à qui l’on rendra son argent s’il fait attention…

La destruction organisée de notre système de santé se poursuit, dans un mouvement de recentralisation toujours plus poussée de l’État.

Le système hospitalier est poussé à bout par la logique macronienne qui consiste à donner d’un côté ce qu’on retire de l’autre : 1,6 milliard d’euros d’économies aux établissements de santé dans son budget santé pour 2018, et 415 millions désormais soumis à une obligation de résultat digne de la « start-up nation ».

Les faux-semblants du gouvernement sont insupportables, ils étouffent notre système de santé publique. Ils sont soit la démonstration d’un cynisme sans bornes, soit la manifestation d’une méconnaissance grave de ce que vivent aujourd’hui côte à côte patients et personnels soignants.