Décès d’Antoine Blanca : un grand diplomate, socialiste et internationaliste, nous a quitté

12 septembre 2016

C’est avec tristesse que le Parti socialiste a appris ce matin le décès d’Antoine Blanca, militant socialiste de toujours à la carrière internationale exceptionnelle.

Né en Espagne en 1936, à Alicante, il passa une partie de sa jeunesse en Algérie où son père s’était réfugié après la défaite des Républicains espagnols. Professeur de formation, il fut directeur de la fédération nationale Léo Lagrange avant d’embrasser la carrière diplomatique, nommé ambassadeur de France par son ami de longue date rencontré dans les mouvements de jeunesse, Pierre Mauroy.

Spécialiste de l’Amérique latine, il fut ambassadeur à Cuba, au Pérou et en Argentine notamment. Pendant quatre ans, sous la direction de Javier Perez de Cuellar, il fut Secrétaire général adjoint de l’ONU.

Le Parti socialiste salue la mémoire d’homme de gauche, socialiste et internationaliste, assumant jusqu’au bout ses convictions. Il adresse ses sincères condoléances à sa famille, à ses enfants Pierre et Isabelle qui prolongent ses engagements, et à ses proches.