Disparition du journaliste Jamal Khashoggi : les culpabilités doivent être établies

18 octobre 2018

Le 2 octobre 2018, le journaliste Jamal Khashoggi entrait dans le consulat du royaume d’Arabie saoudite à Istanbul pour ne jamais en ressortir. Le Parti socialiste est horrifié des informations qui circulent sur le traitement barbare qui lui aurait été infligé.

Il s’associe à toutes les démarches internationales entreprises, notamment par la haute commissaire de l’ONU aux droits humains Michèle Bachelet et le groupe de travail de l’ONU sur les disparitions forcées saisi par Reporters sans frontières, pour faire la lumière sur ce qui semblerait être un meurtre commandité. Il attend de la France qu’elle joue pleinement son rôle pour permettre la manifestation de la vérité sur le sort du journaliste et la condamnation des coupables.