Le Parti socialiste soutient la mobilisation des AESH

Le Parti socialiste soutient la mobilisation des AESH

19 novembre 2019

L’école inclusive serait une priorité du Gouvernement qui lui a consacré des moyens supplémentaires. Pourtant, sur le terrain, après une rentrée mal préparée et chaotique, la situation ne cesse de se dégrader.

Les accompagnant.es d’élèves en situation de handicap (AESH) en milieu scolaire ordinaire dénoncent depuis des mois la détérioration de leurs conditions de travail : postes vacants, retards de versement de salaires, formations bâclées, démissions en cascade,…

Ces conditions de travail se sont aggravées avec les pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) décidés par le Gouvernement. Expérimentées en 2018-2019 et généralisés sans concertation à partir de septembre 2019, ce dispositif de gestion implique qu’un.e AESH n’est plus affecté·e à un·e élève mais à des collèges ou des lycées. Un déploiement contesté par les AESH, obligés de courir d’un établissement à l’autre, comme par les parents qui savent que leurs adolesent.es ont besoin de repères et de continuité dans l’accompagnement.

Rien ne justifie que cette situation perdure.

Le Parti socialiste soutient la mobilisation du 20 novembre et demande au Gouvernement d’ouvrir des discussions avec les représentants des AESH afin d’engager la reconnaissance de leur métier.