Plan climat : il faut passer rapidement des paroles aux actes

07 juillet 2017

Le Parti socialiste prend acte du Plan climat présenté par Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire ainsi que son ambition d’atteindre en France une « neutralité carbone » d’ici à 2050.

Il se félicite que le Ministre confirme ainsi les engagements pris par le précédent gouvernement pour faire de la France un pays exemplaire en matière de transition énergétique. C’est cette légitimité qui lui a notamment permis de conclure l’Accord de Paris pour le climat auquel tant d’Etats, de Régions, de grandes villes et d’acteurs ont montré leur attachement à la suite des menaces irresponsables de Donald Trump, le Président américain, de ne plus l’appliquer.

Le Parti socialiste souhaite que le gouvernement entre rapidement dans le vif du sujet et décline des mesures concrètes pour mettre en œuvre ce plan. Il attend notamment que le gouvernement donne des précisions sur la fermeture des réacteurs nucléaires dont la production doit être ramenée à 50% dans le mix énergétique en 2025 mais aussi sur la taxe européenne sur les transactions financières, grande absente de ce plan, que la candidat Emmanuel Macron s’était pourtant engagé à défendre pendant la campagne présidentielle.

Pour le Parti socialiste, ce Plan climat affiche des objectifs qui vont dans la bonne direction, mais en l’état, sans financement ni mesures concrètes, il reste un simple exercice de style, loin des préoccupations des populations les plus fragiles aux effets déjà bien prégnants des dérèglements climatiques.