Rassemblement des secrétaires de section : faisons vivre la République !

Dimanche se tenait à Paris, à la Maison de la Mutualité, l’annuel rassemblement des secrétaires de section. A contexte particulier, thème particulier : cette année, nous nous sommes réunis autour du thème «Faire vivre la République» !

Les attentats qui ont frappé la France les 7, 8 et 9 janvier, et la grande marche républicaine du 11 janvier qui leur a succédé, ont fortement marqué la vie politique et publique du pays et replacé la République au cœur des préoccupations de tous.

Apportant sa pierre à l’édifice, le Parti socialiste, par la voix de son Premier secrétaire,  créé trois groupes de travail afin d’apporter une réponse ferme aux événements de janvier, et ce qu’ils ont révélé de la République.

Ainsi, Guillaume Bachelay, secrétaire national à la coordination, a expliqué en ouverture du Rassemblement :

La République est bien plus qu’une méthode ou un système institutionnel. C’est une idée de la réalité du monde, fondée sur la raison, le droit, le progrès.

C’est une exigence qui fonde l’appartenance au contrat social sur la citoyenneté, à égalité de droits et de devoirs.

Dans la République, nous sommes un peuple, une France.

La réponse du PS aux événements de janvier

Ce dimanche 1er février, Marie-Pierre de la Gontrie, Laurent Dutheil et Philip Cordery ont ainsi présenté un premier bilan d’étape de leurs travaux.

> Lire notre article «Sécurité, République, Europe : trois groupes de travail créés suite aux attentats de janvier»

#COHESION REPUBLICAINE

Dans son intervention, Laurent Dutheil est revenu sur la laïcité, «pierre angulaire» du «combat idéologique que nous aurons à mener»., rappelant également que «la mixité sociale, culturelle et territoriale était à la base de notre cohésion républicaine».

Et d’ajouter :

Nous sommes un  seul pays, un seul peuple, une seule France, sans distinction de religion, de croyance, de sensibilité, une France ardente !

Retrouvez le rapport «Cohésion républicaine»

#SECURITE ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Marie-Pierre de la Gontrie salué les mesures prises par le Gouvernement suite aux attentats, y voyant là «des mesures exceptionnelles, parce que la situation l’impose», «mais des mesures d’exception piétinant l’Etat de droit, non.».

Elle a réaffirmé que la sécurité avait toujours été une priorité de la gauche, mais qu’à la différence de la droite, «nous avons à cœur d’articuler 4 piliers : prévention, dissuasion, sanction, réparation

Retrouvez le rapport «Sécurité et lutte contre le terrorisme»

#COORDINATION EUROPEENNE

Pour Philip Cordery, les réactions de solidarité des millions d’hommes et de femmes dans le monde et particulièrement en Europe suite aux attentats, imposent à l’Union européenne de «se saisir de la lutte contre le terrorisme, et d’aller vers plus de coopération entre les Etats membres, et non l’inverse, comme le propose Marine Le Pen»

Ainsi, trois domaines de coopération doivent être mis en avant, c’est pourquoi le Parti socialiste a proposé au PSE de constituer un groupe de travail sur les trois thèmes suivants :

  • La coopération intérieure,
  • La coopération internationale
  • La construction de l’Europe du vivre ensemble.

> Retrouvez le rapport «Coordination européenne»

Durant toute la journée, la parole a été donnée aux secrétaires de section et aux militants présents à la Mutualité, ou  via les réseaux sociaux (derrière leurs écrans d’ordinateur via le hashtag #secsecPS et un formulaire Google), afin que chacun de vous apporte ses propositions, et pose ses questions.

La fracture territoriale au cœur des débats

François Lamy, dans son discours, a également mis l’accent sur la politique de la ville, la fracture territoriale, et la nécessité de remettre la République partout, et notamment dans «les quartiers». Et évoquant ceux qui vivent dans ces quartiers, l’ancien ministre de la Ville a rappelé :

Pour qu’ils défendent la liberté, il leur faut l’égalité.

Dans les quartiers populaires, nos concitoyens n’attendent pas seulement qu’on leur parle de la République, ils veulent qu’on la fasse, qu’on la fasse vivre chaque jour !

Retrouvez les photos de la journée :

Manuel Valls a conclu les échanges de la matinée par un discours durant lequel il a salué le Gouvernement et le Parti socialiste suite aux attentats. Il est notamment revenu sur les mesures proposées en matière de sécurité et d’éducation, car comme il l’a expliqué «la situation actuelle nous ordonne de relever les niveaux de réponse, de changer de braquet, d’accélérer en matière d’école, de laïcité».

Le Premier ministre a également évoqué les élections départementales à venir, soulignant le risque de l’extrême droite et la nécessité d’une remobilisation :

Allez voter ! Faites un choix, mais allez voter ! La participation aux élections locales ou nationales est un impératif.

Participer et voter, c’est un droit pour lequel des hommes et des femmes meurent dans le monde !

C’est un droit, c’est aussi un devoir, et c’est la meilleure réponse que l’on puisse apporter à ce que nous avons subi !

Enfin, Xavier Gorce, dessinateur des célèbres Indégivrables, illustrait les débats en direct.

Dessins Xavier Gorce

>> Découvrir les dessins de Xavier Gorce lors du rassemblement

A la suite du rassemblement, le Premier secrétaire a tenu une conférence de presse :