Soudan : le Parti socialiste appelle à une transition politique civile

14 juin 2019

Les forces armées ont violemment dispersé hier, 3 juin 2019, une manifestation pacifique de l’opposition. Près de quarante personnes ont péri sous les tirs à balles réelles. Ce crime rappelle que le régime militaire est déjà responsable d’actes aussi graves commis lors de la répression meurtrière contre le mouvement de protestation, dès son lancement en décembre 2018.

Le Parti socialiste adresse ses vives condoléances aux proches des victimes et il rend hommage à la détermination du peuple soudanais à obtenir l’instauration d’un régime civil et démocratique. Il estime que l’usage répété de la violence et ce massacre perpétré sous l’autorité du Conseil militaire de transition retirent à ce dernier toute prétention à retarder et dominer la mise en œuvre d’un accord de transition.

Le Parti socialiste appelle le Conseil de sécurité des Nations unies réuni aujourd’hui à condamner unanimement ces violences et à exiger du pouvoir militaire de céder les principaux leviers exécutifs et législatifs à des autorités civiles pour qu’elles puissent mener à terme la transition politique et appliquer leurs demandes légitimes de changement et de libertés.