« J’appelle l’État à agir pour empêcher Sanofi de jouer contre notre souveraineté sanitaire » Olivier Faure, Premier secrétaire

Le laboratoire français Sanofi indique que, s’il trouve un vaccin contre la Covid-19, ce sont les États-Unis qui seront servis en premier. Son directeur général, Paul Hudson, justifie cette décision par le fait que le pays « partage le risque » des recherches menées dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise.

Cette décision est scandaleuse !

Sanofi est une entreprise française dont l’activité de recherche est financée au titre du crédit d’impôt recherche (CIR) - un crédit d’impôt annuel de 150 millions d‘euros - et du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) - 13 millions en 2013, passé à 24 millions en 2018.

Le gouvernement doit agir avec la plus grande fermeté pour empêcher cette décision.

L’engagement des Français pour développer un champion dans la filière de la santé ne peut pas aboutir à le voir préférer d’autres marchés pour lancer ses vaccins. Il ne peut pas y avoir des gains systématiquement privatisés et des pertes ou des investissements systématiquement reportés sur l'effort collectif des Français.

Nous ne pouvons pas dépendre de la Chine pour les masques et voir notre propre production de vaccins partir aux États-Unis. Nous devons construire des filières nationales et européennes et affirmer notre indépendance stratégique en matière de santé.

Parce que la santé est un bien commun à soustraire aux jeux du marché, aucune entreprise française ne doit pouvoir jouer contre notre propre souveraineté sanitaire sans s’exposer à une nationalisation.

Veuillez vérifier votre e-mail pour activer votre compte.